fbpx

Mar 25, 2023 | Exercices | 0 commentaires

Comment identifier ses croyances limitantes pour s’en libérer

Quand vous avez tout essayé face à une problématique telle que par exemple la perte de poids et que malgré vos efforts et votre volonté cela n’a pas réussi, il y a peut-être quelque chose que vous n’avez pas examiné : vos croyances limitantes. Sophrologue et praticien en hypnose à Angers ou en vision, dans cet article, nous allons voir comment identifier vos croyances limitantes afin de mieux agir dessus.

Le terme de croyances limitantes est présent dans différents secteurs comme le développement personnel. C’est un concept qui peut sembler assez flou pour certains et c’est pourquoi je voudrais clarifier ce sujet.

 

Les croyances limitantes et les croyances aidantes

Jeune femme déprimée. Identifier ses croyances limitantes pour s'en libérer.


Dans mon métier d’accompagnement, j’entends un certain nombre de phrases évoquées par mes clients comme si elles étaient des évidences.
Elles arrivent l’air de rien comme ça.
Des phrases du type : « vous savez moi, je n’ai pas de mémoire », « je n’ai pas d’imagination », « je n’ai pas confiance en moi ».
Ces phrase-là sont dites dans le flow de la discussion et les clients eux-mêmes n’y prêtent pas attention tellement elles sont ancrées en eux.
Ce sont ces phrases là que l’on va appeler des croyances, c’est à dire une sensation de certitude face à quelque chose. Ces phrases sont tellement vraies et évidentes pour eux, qu’ils ne les questionnent pas.
Il y a à la fois des croyances aidantes car elles sont bénéfiques pour nous. Et d’autre part, des croyances limitantes comme ces phrases citées ci-dessus.
Et moi, mon travail est de m’arrêter sur ces phrases là, ces croyances limitantes, qui ne sont pas des réalités. Or le fait de croire qu’elles sont des réalités a pour conséquence pour la personne de limiter ses expériences.

Prenons l’exemple d’une personne qui est persuadée qu’elle n’a pas de mémoire et est par conséquent incapable de retenir de nouveaux prénoms. Cette croyance est si présente en elle qu’elle ne fera aucun effort pour en retenir un nouveau. Elle va évacuer la possibilité de retenir ce prénom. La croyance finit par créer la réalité et la personne court-circuite une compétence. La mémoire n’est pas quelque chose que l’on a ou que l’on n’a pas mais elle se travaille. La personne qui croit qu’elle n’en a pas ne sollicite pas ses capacités.

Les croyances les plus fortes ne sont pas souvent celles qui sont dites par les clients, parfois elles sont tellement ancrées qu’elles sont omises ou sous entendues, enfouies.
Parfois, ces croyances, ces phrases là ces phrases-là ne sont pas dites mais sont sous-entendues comme par exemple : « je n’ai pas le droit d’être aimé » ou encore « je ne mérite pas d’être heureux ».

A lire aussi :
L’hypnose pour arrêter de boire

 

Croyances limitantes pour empêchent d'avancer. Les identifier permettraient d'agir


Comment identifier ses croyances limitantes ?

Pour identifier vos croyances limitantes, je vous propose un exercice qui sera présenté dans le paragraphe suivant.
Il donne de meilleurs résultats quand il est pratiqué en état d’hypnose car les jugements critiques sont moindres et cela permet d’accéder à des réponses plus pertinentes qu’en tentant de répondre de manière trop cérébrale.

Dans un premier temps, je vous conseille de prendre le temps de vous poser dans une pièce au calme et de vous interroger en rapport avec un projet ou un domaine de votre vie.
Un projet cela peut être un objectif, un but que vous vous fixez ou quelque chose que vous désirez accomplir.
Un domaine de votre viequi peut être tant sentimental que professionnel. Quelque chose qui peut être vous pose question, qui n’est pas simple dans votre vie.

Il va s’agir principalement de vous interroger sur ce que vous croyez sur vous par rapport à votre projet et de voir aussi pourquoi vous n’y arrivez pas. De laisser venir les réponses sans les juger en repensant à des expériences du passé ou en vous imaginant dans le futur.
Exemple de croyances limitantes pour quelqu’un qui veut parler en public : « Je n’y arriverai pas », « Ce que je vais dire n’est pas intéressant », « Je ne vais pas savoir quoi dire », « Je vais perdre mes moyens. »

Description de l’exercice

Marre de ne pas dormir

Recevez gratuitement 2 audios pour vous endormir rapidement

Adresse e-mail non valide

Préparation avant de chercher ses croyances

Fermez les yeux, prenez conscience de vos points d’appui et concentrez vous sur votre respiration quelques minutes.
Imaginez que vous prenez du recul et que vous voyez la réalité comme à travers un écran.
Imaginez-vous éloigné très loin de vos préoccupations, de cette journée.

Exploration des croyances

1ère partie : lâcher le flow sur tout ce que je crois

Focalisez-vous sur le sujet que vous avez choisi comme on braque un projecteur sur un objet pour le regarder pleinement.
Ecoutez vos croyances, laissez-les remonter à la surface,
Pour vous aider, vous pourriez vous demander :

Sur ce sujet, je crois que …
Qu’est-ce que je crois sur moi en rapport avec ce sujet ? Sur mes qualités, mes défauts ? Ce qui parle de ma nature : « je suis comme ça, je ne suis pas comme ça ».

2ère partie : lâcher le flow accès sur les croyances limitantes

Ensuite, pour trouver davantage de pensées limitantes, vous pourriez vous poser cette question :
Je veux la situation X (perdre du poids) … mais je n’y arrive pas parce que …
Laissez remonter à la surface toutes les idées qui aujourd’hui empêchent, limitent, retiennent. C’est avec ces croyances qu’on appelle limitantes que vous allez pouvoir agir. Laissez-les remonter et ressentez le besoin de les noter comme vous le feriez au réveil en notant un rêve pour vous en souvenir.
Ce n’est pas un exercice à faire en 2 ou 3 minutes pour avoir des résultats intéressants. Je vous conseille de prendre au moins 20mn.

3ème partie : faire le tri

Ensuite, regardez la liste. Vous avez un certain nombre de réponses. Certaines sont des pensées limitantes et d’autres des constats de réalité. « J’ai peur » par exemple est un constant de réalité et non pas une croyance. En revanche « ce que je dis n’est pas intéressant » est un jugement, une croyance, une interprétation de la réalité. Le fait de le croire aura une incidence sur ce que je dis.

A lire aussi :
Traitement de l’amaxophobie : vaincre sa peur de conduire

 

Se libérer de ses croyances limitantes en les identifiant. Jeune femme libre.


Comment dépasser ses croyances limitantes ?

Nous ne pouvons pas changer quelque chose tant que nous n’en avons pas conscience.
Donc prendre conscience de vos différentes pensées limitantes sur un projet ou un domaine de votre vie est déjà une première étape qui vous permet de voir que ce ne sont pas des vérités absolues
Le fait d’identifier ces croyances aide souvent à y mettre du doute et parfois à les changer.

Vous pourriez vous demander :
A quel point cette croyance me semble-t-elle réelle (vraie) ?
Est-ce entre 0% et 30 % ou plutôt entre 75 % et 100 % ?

Mais attention, il y a un piège.
Parfois on croit que certaines croyances sont toujours limitantes et d’autres toujours aidantes.

Tout n’est pas blanc ou noir concernant les croyances à savoir qu’une croyance peut être parfois aidante et limitante à d’autres moments. Par exemple, quelqu’un pour qui la vie est un combat. On voit comment cette croyance pourrait à la fois la servir pour mener à bien des projets mais aussi la desservir.
Une croyance a pu être aidante à une période de la vie et limitante à une autre. « Il faut finir son assiette ». Enfant ça peut être utile, adulte cela peut pousser à manger plus que de raison.

J’espère que cet article vous a aidé. Dites-moi ce que vous en avez retenu.
La sophrologie et l’hypnose sont deux activités complémentaires qui peuvent vous aider à identifier vos croyances limitantes pour avancer sur un projet ou un domaine de votre vie.
Je vous propose un accompagnement personnalisé sur de nombreux domaines.
Réservez dès à présent une séance en ligne ou à mon cabinet à Angers.




Partagez cet article >

Jean-Marc Atkins Portrait Montrouge

Jean-Marc Atkins

Hypnothérapeute et sophrologue depuis 2008 à Montrouge et en visio. Je vous accompagne dans l’atteinte de vos objectifs de changement mais aussi dans votre désir de développement personnel.

Autres articles qui pourraient vous intéresser
0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *