fbpx

Juil 4, 2024 | Applications | 0 commentaires

Que faire en cas de crises d’angoisse en voiture ?

Vous êtes au volant de votre voiture et tout à coup, vous ne vous sentez pas bien, commencez même parfois à étouffer. Quelque chose peut avoir déclenché ce malaise mais pas toujours.
C’est ce qu’on appelle la crise d’angoisse.
Si vous lisez cet article, et que cela vous parle, vous vous demandez sûrement si vous pouvez faire en sorte que cela ne se reproduise plus.

Peut-on éviter que cela ne se reproduise ?

Un jeune homme qui a une crise d'angoisse en voiture.

Dans cet article, je vais vous partager quelques conseils et astuces qui ont fonctionné avec certains de mes clients venus consulter afin que je les aide à gérer ce genre de crises lorsqu’elles surviennent.

Parfois les crises sont modérées et vous arrivez à vous raisonner.
Mais d’autres fois, la crise est trop forte, la panique commence et il vous est difficile de garder votre sang-froid pour la gérer surtout si vous êtes sur l’autoroute où le danger n’est pas le même que lorsque vous roulez en ville à 30 km/h.

Un autre article à lire aussi :
–  Hypnose : au bout de combien de temps voit-on les effets ?

Que faire sur le moment ?

La priorité est de rester en sécurité et d’éviter un accident.
Une cliente m’a raconté que les 4 fois où elle avait ressenti de fortes crises d’angoisse sur l’autoroute, elle avait ralenti et s’était mise sur le bas-côté. Ce n’était bien sûr pas la solution idéale mais elle me disait que c’était toujours mieux que de rouler à 40 km/h sur l’autoroute où le danger aurait été plus grand.

Ce qui est étonnant, c’est qu’un détail anodin peut-être à l’origine d’une crise d’angoisse.
Un de mes clients avait utilisé la voiture après sa femme. Il n’avait pas fait attention que son siège avait été reculé.
Ce n’est que plus tard, au moment de passer la cinquième sur l’autoroute, que la panique est arrivée lorsqu’il a senti que son pied était plus loin que d’habitude de la pédale de frein, et qu’il avait du mal à passer l’embrayage. Il s’est alors « figé ». Cette personne n’avait pas pris conscience de la raison de cette panique. C’est lorsque je l’ai questionné durant une séance qu’il a réalisé ce qui lui était arrivé.. et qu’il s’est « figé ».
Je lui ai demandé comment il avait fait pour s’en sortir. Malgré son état de panique, l’instinct de survie l’avait conduit à continuer à rouler et à prendre la première sortie pour s’arrêter.

Beaucoup de gens vont alors éviter de prendre l’autoroute, prendre des petites routes…
Ce sont des solutions à court terme.
Le souci, c’est que cela renforce la peur de l’autoroute. Et parfois cela peut créer la peur de la crise d’angoisse.

.
Sensations de vitesse pouvant générer crise d'angoisse sur la route

Peut-on vraiment s’en sortir ?

Je partage avec vous plusieurs points. Des points généraux et d’autres lorsque vous sentez la crise arriver.
Des conseils généraux.

La sécurité

Vous assurer que vous êtes en sécurité avant de prendre la route.
Bien vérifier vos pneus, vos essuies glaces, la position de votre siège et tous ces détails qui pourraient vous alarmer lorsque vous serez au volant.

Expériences positives

Essayez de vous souvenir si quelquefois vous avez réussi à vous en sortir alors qu’’une crise survenait. Comment avez-vous fait ?

 

Jeune femme qui conduise sans crise d'angoisse sur la route

 

Pensez aux bienfaits du stress

Le stress il est aussi là pour vous dire quelque chose.
Il est tout à fait normal d’être stressé ou tendu en conduisant sur l’autoroute. Vous n’êtes pas allongé sur la plage avec un mojito !
Ce stress vous dit juste que vous êtes dans une situation qui demande de la vigilance.
Parfois bizarrement, votre angoisse augmente car vous n’acceptez pas de ressentir ce stress. Si vous le ressentez, votre dialogue intérieur peut vous dire que vous ne le devriez pas. Il va alors s’amplifier.

Un autre article à lire aussi :
–  Comment faire pour que le stress ne soit plus (jamais) un problème ?

Maintenant des conseils lorsque vous êtes au volant.

Le dialogue intérieur

Souvent, le dialogue intérieur en vous répétant à longueur de temps sur la route par exemple, « je ne dois pas avoir de crise de panique » va généralement empirer la situation car vous vous concentrez sur ce problème.
Alors un moyen de vous aider, est d’occuper votre mental par à autre chose.
Focalisez-vous sur autre chose.
-En écoutant une musique ou une émission que vous aimez
-En demandant au passager a vos côtés de vous captiver par un récit ou des questions qui libèrent votre mental tout en vous assurant que vous êtes bien vigilant sur votre conduite.


Exercices de respiration et de détente

Pour certaines personnes, une des astuces qui marche bien, est la respiration.
Respirer lentement et profondément apaise souvent rapidement.
Pour d’autres, relâcher son corps, se focaliser sur un point ou penser à telle ou telle chose aideront.
Bien sûr, chaque personne est différente, et vous verrez que certaines de ces propositions marcheront mieux que d’autres pour vous.

Un autre article à lire aussi :
–  5 bienfaits de la respiration diaphragmatique [+ Exercices]

Parfois aussi, il peut aussi y avoir d’autres enjeux plus larges derrière une crise d’angoisse en voiture. et c’est là ou un accompagnement avec un spécialiste peut s’avérer utile.
C’est le cœur de mon travail comme praticien en hypnose à Angers et en visio.
N’hésitez pas à me faire vos retours.

PRENDRE RDV




Partagez cet article >

Jean-Marc Atkins Portrait Montrouge

Jean-Marc Atkins

Hypnothérapeute et sophrologue à Angers et en visio depuis 2008. Je vous accompagne dans l’atteinte de vos objectifs de changement mais aussi dans votre désir de développement personnel.

Autres articles qui pourraient vous intéresser
0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *